Être un joueur gagnant en 8 points

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Adminactif
Administrateur
Superviseur
Modérateur
Vétéran
Messages
13,521
Score de réaction
11,777
Points
113
Être un joueur gagnant en 8 points :


Le titre est un peu trompeur car je ne ferai pas de vous des joueurs gagnants. Enfin pas forcément. En revanche, je vais vous donner des clés qui vous permettront d'être un joueur moins perdant. Pour être un joueur gagnant, vous devrez jouer les values à fond, en perfectionnant votre analyse chaque jour.

A mon sens, il y a 8 points importants pour perdre le moins d'argent possible qui est la route vers le gain :

1/ Votre BankRoll et son management

Pour jouer aux paris sportifs, vous devez monter une BankRoll. Cette BankRoll est une somme d'argent que vous vous permettez de perdre. Cette BankRoll ne regarde que vous. Je considère qu'à moins de 50€, il est difficile de se mettre a cette discipline. Après, tout dépend de vos moyens. Si vous pouvez vous permettre de mettre 10 000€ dans votre passion, allez-y.
Ensuite, le management de votre BankRoll. Comme nous l'avons vu, les paris sportifs ne sont ni plus ni moins que des statistiques ou presque. Vous gagnerez et perdrez des paris, c'est ainsi. Afin de ne pas faire banqueroute, il faut savoir combien miser. Beaucoup misent des sommes de 20€ avec une BankRoll d'a peine 100€, quand ils en ont une. Sachez que ces joueurs n'auront pas une grande espérance de vie dans les paris sportifs. Entre parieus, on s'accorde pour dire qu'il ne faut jamais jamais jamais mettre plus de 5% de sa BankRoll. Donc si quelqu'un mise 20€, c'est qu'il doit avoir une BankRoll d'au moins 400€. Sinon ce sera un joueur perdant car il n'arrivera pas a absorber la variance des paris perdus. Pour ma part, je préconise entre 2 et 3%. Certes mes gains sont moindres, mais mes pertes le sont aussi.

2/ Le tilt

Cette notion, prise au poker est l'état dans lequel s'est trouvé la quasi totalité des parieurs : suite à des pertes, on tilte et on prend des risques. Suite à un pronostic perdu, ou une série de perte, on s'emporte, on "parié pour se refaire", on commence un engrenage néfaste. Adieux la BankRoll management et bonjour la banqueroute. A moins d'avoir de la chance comme j'en ai eu lors de mon seul tilt en 2008. Tout parieur n'ayant pas connu un tilt dans sa vie ne connaît pas toutes les facettes des pronostics, c'est tout simplement dans ce moment la qu'on voit si on a les épaules pour encaisser ces coups durs.

3/ Le tableau de bord

Tenez a jour l'ensemble de vos pronostics : le bookmaker, le sport, le pays, la division, les équipes, la cote, les mises … vous devez savoir ou vous gagnes le plus d'argent, dans quel sport, quel pays, quel marché … pour vous concentrer sur ces pronostics gagnants

4/ L'analyse

Depuis que je suis revenu aux paris sportifs, je vois passer sur Twitter des "VIP" qu'ils soient payants ou gratuits. Beaucoup les suivent sans aucune autre analyse. C'est une erreur. Ces "tipsters" doivent uniquement vous permettre de conforter votre analyse. Rien ne vous dit que derrière ces comptes ne se cachent pas un consortium de bookmakers cherchant à équilibrer les mises comme nous l'avons vu.

5/ Les marchés secondaires

Les marchés comme le MT/MT, score exact, moment du premier but etc en football ou qui gagnera le prochain jeu en tennis sont les marchés ou le PayOut est le moins important chez les bookmakers, donc les marges les plus fortes. Par définition, c'est sur ces marchés la que vous perdrez le plus puisque le PayOut sera plus difficile a combler.

6/ Les "fixeds"

Les fixeds sont des rencontres arrangées, et beaucoup de comptes sur Twitter proposent de vous vendre des fixeds. Réfléchissez un tout petit instant. Ou même deux instants

- En 2010, le gouvernement a créée l'ARJEL, une autorité chargée de protéger les bookmakers face aux joueurs et de faire la chasse aux dessous de tables dans le sport. L'ensemble des mises est transmise à l'ARJEL. Imaginez qu'il existe un seul instant un fixed. S'il y a match acheté, il y a grosse mise sur la cote en question. Et quand il y a des mouvements de fonds suspects, l'ARJEL enquête.

- Quel est l'intérêt du mec qui a acheté son fixed de vous le vendre 10€ ? Sans rire ? Si c'est fixed et qu'il y croit, il fait full bank dessus, il n'a pas besoin de se rembourser son fixed.

Ne soyez pas naïfs

7/ La condition physique

Non, je ne rigole même pas. Faire ses analyses, parier et tenir sa comptabilité sont des activités sédentaires. Quand vous perdrez, vous sentirez de la frustration, ce qui est un facteur de tilt. Allez courir un peu pour évacuer le stress et prendre ensuite les bonnes décisions. Bien entendu, attention à l'alcool et aux substances vertes.

8/ Maximiser ses gains

A la différence du poker, il est compliqué de minimiser ses pertes. Alors la maximisation des gains devient primordiale. Il n'y a pas 36 solutions. A part ne jouer que ce qui est value, vous devez choisir la meilleure cote du marché et donc avoir un compte ouvert chez tous les bookmakers

Je pense avoir fait le tour des choses importantes. Certains points nécessiteraient un article a eux-même, nous verrons cela par la suite.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Haut