NBA Infos NBA

Mystake
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses

BrunoTheKing

Architect
Vétéran
Messages
2,259
Score de réaction
839
Points
113
Liste des Twitters :

Atlanta Hawks
https://twitter.com/ATLHawks

Boston Celtics
https://twitter.com/celtics

Brooklyn Nets
https://twitter.com/BrooklynNets

Charlotte Hornets
https://twitter.com/hornets

Chicago Bulls
https://twitter.com/chicagobulls

Cleveland Cavaliers
https://twitter.com/cavs

Dallas Mavericks
https://twitter.com/dallasmavs

Denver Nuggets
https://twitter.com/denvernuggets

Detroit Pistons

https://twitter.com/DetroitPistons

Golden State Warriors
https://twitter.com/warriors

Houston Rockets
https://twitter.com/HoustonRockets

Indiana Pacers
https://twitter.com/Pacers

Los Angeles clippers
https://twitter.com/LAClippers

Los Angeles Lakers
https://twitter.com/Lakers

Memphis Grizzlies
https://twitter.com/memgrizz

Miami Heat
https://twitter.com/MiamiHEAT

Milwaukee Bucks
https://twitter.com/Bucks

Minnesota Timberwolves
https://twitter.com/MNTimberwolves

New Orleans Pelicans
https://twitter.com/PelicansNBA

New York Knicks
https://twitter.com/nyknicks

Orlando Magic
https://twitter.com/OrlandoMagic

Oklahoma City Thunder
https://twitter.com/okcthunder

Philadelphia 76ers

https://twitter.com/Sixers

Phoenix Suns
https://twitter.com/Suns

Portland Trail Blazers

https://twitter.com/trailblazers

Sacramento Kings
https://twitter.com/SacramentoKings

San Antonio Spurs
https://twitter.com/spurs

Toronto Raptos
https://twitter.com/Raptors

Utah Jazz
https://twitter.com/utahjazz

Washington Wizards
https://twitter.com/WashWizards

Dernières News :

Basket USA - Les infos de la NBA au quotidien
NBA : résultats calendrier et playoffs du basket américain - Basket
Actu NBA en direct : Transfert NBA 2015, Draft NBA 2015, Playoffs NBA, All Star Game NBA, Basket USA sur Basketball .fr
Basket Infos : actualité NBA et basket US
NBA - National Basketball Association Teams, Scores, Stats, News, Standings, Rumors - ESPN

Fantasy Basketball news and analysis, draft guide, cheatsheets and projections - Rotoworld

Liste des Blessés :

Basketball Injury News and Analysis - Rotoworld.com
Sports Betting and Gambling Odds Online

Line ups :

NBA Daily Lineups | RotoWire.com
NBA Depth Chart - National Basketball Association - ESPN

Statistiques :

2014-15 NBA Season Summary | Basketball-Reference.com

Streaming :

Basketball - Live Streaming Video / Watch Free Live Sport Streams-StreamHunter
Watch NBA Live Stream | NCAA March Madness Online
Subscription - NBA GAME TIME


Résultat (live) et calendrier :

Résultats NBA, Basket USA - FlashResultats.fr
 
Dernière édition:

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
0-9
  • 3 secondes : période de temps maximale durant laquelle un joueur peut rester dans la raquette.
  • 5 secondes : période de temps maximale durant laquelle un joueur peut remettre le ballon en jeu.
  • 8 secondes : période de temps maximale dont l'équipe qui attaque dispose pour franchir sa moitié de terrain appelée zone arrière (auparavant fixée à 10 secondes, la limite a été baissée pour favoriser le jeu offensif).
  • 24 secondes : période de temps fixe durant laquelle une équipe doit tenter de tirer au panier (et toucher l'arceau). Dépasser cette période entraîne la perte de la balle.
A
  • Ailier : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur polyvalent, capable à la fois de tirer de loin et de jouer dans la raquette.
  • Ailier shooteur : voir Ailier.
  • Ailier fort : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur moins grand que le pivot mais dont le jeu est similaire. Il joue cependant plutôt face au panier, alors que le pivot joue dos au panier.

Rasheed Wallace (#36) envoie la balle à Ben Wallace pour un alley-ooplors d'un match contre les Spurs en 2005.
  • Air ball (en) : tir manqué qui ne touche ni le cercle ni la planche.
  • Alley-oop (ou claquette) : variante du slam dunk qui consiste à reprendre une passe en vol pour aller dunker, c'est-à-dire mettre la balle directement dans le panier.
  • Anklebreaker : cross-over qui fait perdre l'équilibre au defenseur et le fait tomber.
  • arbitre : officiel qui fait respecter les règles. Au plus haut niveau (professionnel), il y a trois arbitres par match.
  • Arrière : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur qui a pour charge de marquer des paniers par des tirs extérieurs à la raquette ou derrière la ligne des trois points.
B
  • Basketball sleeve : gaine en fibres synthétiques destinée à protéger le bras du joueur. Certains l'utilisent également pour améliorer leur précision au tir (shooting sleeve) ou comme accessoire de mode.
  • Bras roulé (en): technique de tir permettant de limiter les contres se plaçant de profil face au panier et en tirant de la main la plus éloignée de la cible. Cette technique de tir est néanmoins moins précise.
  • Buzzer beater (en) : tir effectué juste avant que le buzzer sonne, c'est-à-dire le moment signalant la fin d'un quart-temps ou d'un match.
C


Óscar Torres contrant un tir adverse.
  • Cinq majeur : nom donné au groupe des cinq joueurs qui commencent un match, aussi appelés les titulaires.
  • Claquette : action de remettre la balle dans le panier sur un rebond offensif après un tir manqué, sans reprendre appui au sol (voir alley-oop). Lorsqu'elle est suivie d'un dunk, on parle alors de claquette-dunk.
  • Contre : désigne le geste effectué par un joueur en défense pour dévier sans commettre de faute un tir adverse.
  • Coupe Korać de basket-ball : compétition de club européen de basket-ball qui porte le nom d'un joueur yougoslave des années 1960, Radivoj Korać, organisée entre 1972 et 2002.
  • Cross-over : variation du dribble, accompagnée d'un changement de main dans le but de passer un adversaire direct.
D
  • Double-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans deux des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Double-pas : désigne une technique particulière de réalisation de panier, effectuée en pleine course, après une série de deux pas sans dribble qui placent le joueur en position de sauter à proximité du panier au moment de tirer.

Dribble par un joueur des Harlem Globetrotters.
  • Draft NBA (ou repêchage pour les Québécois) : événement annuel majeur dans la ligue de basket-ball nord-américaine, consistant en une bourse de joueurs qui vont débuter dans la ligue : lors d’une soirée où sont réunis le commissaire de la NBA et les dirigeants des trente équipes, chaque équipe va sélectionner à tour de rôle un joueur issu de l’université, du lycée, ou de l’étranger. La draft est le point d'entrée principal pour la majorité des joueurs évoluant en NBA.
  • Dribble : action de faire rebondir la balle sur le terrain avec les mains pour se déplacer.
  • Dunk : voir slam dunk.
  • Défense individuelle, ou défense homme-à-homme : type de défense dont le principe est que chaque joueur doit garder un adversaire spécifique.
  • Défense de zone : type de défense dont le principe est que chaque joueur défensif doit couvrir une zone de jeu. Ce type de défense est une alternative à la défense individuelle.
  • Défense en boite : type de défense où un joueur défend en homme-à-homme sur le meilleur joueur adverse pour le priver du ballon. Généralement, les quatre autres joueurs adoptent une défense de zone.
  • Détente sèche : désigne la hauteur entre le niveau du sol et le niveau de la semelle des chaussures quand une personne saute en l'air sans élan.
E
  • Écran : action visant à gêner le défenseur d'un coéquipier en se plaçant sur sa trajectoire.
  • Entre-deux (en) : méthode de mise ou remise en jeu du ballon, principalement en tout début d'une rencontre.
  • Évaluation : statistique qui permet de montrer l'apport d'un joueur sur un match en comptabilisant la plupart des catégories statistiques.
F


Kobe Bryant tire en fadeawaydevant Caron Butler.
  • Fadeaway : tir au panier effectué lors d'un saut vers l'arrière.
  • Faute flagrante (en NBA), ou faute antisportive ou encore intentionnelle (en Europe) : type de faute généralement liée à un contact, dont on estime qu'il met en danger l'intégrité physique de l'adversaire.
  • Faute personnelle : type de faute généralement liée à un contact ou une prise de balle illicite.
  • Faute technique : type de faute généralement commise lorsqu'un joueur ou entraîneur viole certaines règles, hors contacts physiques, le plus souvent après contestation d'une décision des arbitres.
  • Fédération internationale de basket-ball amateur (FIBA) : organisme dirigeant le basket-ball international.
  • Final Four : anglicisme qui peut se traduire par « finale à 4 ». En compétition, il consiste à réunir les quatre demi-finalistes dans un même lieu pour jouer la fin de l'épreuve sur un week-end seulement.
  • Franchise : dans l'univers du sport nord-américain, équipe évoluant dans une ligue professionnelle.
  • Free throw dunk : désigne un type de slam dunk réalisé par un joueur sautant en longueur avant la limite de la ligne des lancers francs et en laissant rentrer la balle dans le panier par le dessus de l'anneau.
G
  • Games behind : victoires en retard par rapport au premier du classement.
H

Eugene "Killer" Edgerson monte aulay-up pour les Globetrotters de Harlem.

I
  • Interception : prendre le ballon à l'adversaire, soit de ses mains (sans commettre de faute), soit en attrapant une passe de celui-ci.
L
  • Lancer franc : pénalité accordée à un joueur victime d'une faute au moment où il tirait.
  • Lay-up : désigne le fait de marquer la balle au panier sans dunker après un double-pas et un saut et avant que celle-ci ne touche le sol. La paume de la main est sous la balle et les doigts vers le panier, au contraire du push-up durant lequel les doigts sont vers le tireur, comme pour un tir classique.[réf. nécessaire]
M
  • Maillots retirés (NBA) : les franchises de la NBA ont l'habitude de retirer les maillots des joueurs ayant marqué leur histoire.
  • Marcher : violation, lorsque le joueur qui possède le ballon prend plus de deux appuis sans dribbler.
  • Meneur : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est lui qui monte la balle à travers le terrain et annonce les différentes tactiques à mettre en place.
  • MVP (Most Valuable Player) : titre décerné au meilleur joueur d'une compétition.
  • Money-time : instants décisifs d'un match serré, généralement les deux dernières minutes d'une rencontre où les deux équipes sont au coude à coude.
N
P
  • Panneau (ou planche) : rectangle en plexiglas ou en métal auquel est fixé le panier. Il permet aux joueurs d'utiliser le rebond de la vitre lors d'un tir ou d'un double pas.
  • Panier : cerceau métallique à travers lequel les joueurs doivent faire passer le ballon pour marquer des points. Par extension il désigne aussi le fait d'avoir marqué deux ou trois points.

Panier à trois points
  • Panier à trois points : tir réussi à longue distance, derrière une ligne placée selon les règles internationales à 6 m 75.
  • Passe décisive : une passe directement suivie d’un panier réussi.
  • Pivot : un des cinq postes usuels au basket-ball. Il désigne le joueur situé le plus près du panier quand le jeu est en place.
  • Plafond salarial : masse salariale maximale d'une équipe dont l'objectif est de limiter l'accumulation de gros salaires dans un club sportif et donc de garantir une certaine équité entre les clubs d'une même ligue. Pour la saison 2007 en NBA, le plafond est fixé à 53,135 millions de dollars (+4,6 millions par rapport à l'an passé). Lors de la saison 1984-1985, ce plafond avait été fixé à 3,6 millions de dollars.
  • Passe à terre : passe qui consiste à passer le ballon en touchant le sol.
Q
  • Quadruple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans quatre des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Quart-temps : Période de jeu lors d'un match. En NBA, un match est composé de 4 quarts-temps de 12 minutes, alors que pour la FIBA ils durent chacun 10 minutes.
  • Quintuple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans les cinq catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
R
  • Raquette : zone du terrain située sous chaque panier, généralement de forme rectangulaire, elle peut être différente en fonction des organismes organisant les compétitions.
  • Rebond : action de capter la balle après un tir manqué et avant que celle-ci ne touche le sol.
  • Redshirt : joueur ne disputant pas de match officiel pendant une saison.
  • Rookie, ou, au Québec, « recrue » : terme sportif nord-américain que l'on peut traduire en français par « néo-professionnel » (ou « débutant » suivant le contexte), concernant un joueur évoluant pour la première année dans un championnat.
  • Reverse: dribble qui consiste à effectuer une rotation pour enrouler l'adversaire.
S

Joueur de basket-ball réalisant undunk.
  • Slam dunk : plus couramment appelé dunk, c'est une action de jeu (réalisée la première fois par Georges Mikan) au basket-ball qui consiste à marquer en s'accrochant à l'arceau, à une ou deux mains. Le dunk est une des manières les plus spectaculaires de marquer un panier. Dunk est un terme anglais, inventé par Chick Hearn, commentateur des Los Angeles Lakers. Dans d'autres sports (tennis, volley-ball...), on parle de smash pour un type d'action similaire au dunk.
  • Streetball, ou basket-ball de rue : variante du basket-ball se pratiquant en extérieur, bien souvent sur du goudron (des terrains dénommés playgrounds).
  • Swish, swish shot ou swisher : un tir direct réalisé lorsque le ballon rentre dans le panier sans toucher ni l'arceau ni le panneau ; swish est une onomatopée, proche du son de la balle lorsqu'elle traverse le filet.
T
  • Table de marque : regroupe les officiels assitant les arbitres, elle comprend toujours un marqueur qui s'occupe de la tenue de la feuille de match (notant les fautes et points marqués par chaque joueur), un chronométreur qui s'occupe d'afficher les informations du match sur le panneau d'affichage de la salle (points, fautes, ...) et de gérer le chronométrage de la rencontre. Elle est placée sur le côté du terrain, dans le sens de la longueur, entre les deux bancs des deux équipes. Elle est positionnée au niveau du milieu du terrain.
  • Terrain de basket-ball : le terrain sur lequel se déroule un match de basket-ball. En extérieur, il est généralement goudronné ou en terre battue (playground). Dans un gymnase, le terrain est souvent réalisé en parquet et comporte parfois le logo de l'équipe résidente sur le cercle central.
  • Triple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans trois des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Turnover : perte de ballon au profit de l'autre équipe.
U
  • Un plus un : système régissant les lancer-francs pendant un temps : un joueur ayant subi une faute se voit accorder un second lancer s'il a réussi le premier.
W
Source : Wikipedia
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
MVP des Finales NBA
Article détaillé : NBA Finals Most Valuable Player Award.
Le trophée du MVP des Finales NBA porte depuis 2009 le nom de Bill Russell, le mythique pivot des Celtics de Boston des années 1960, champion NBA à onze reprises20. Le trophée est décerné par un panel composé de membres des médias, qui désignent le lauréat à la fin de la dernière rencontre. Depuis les Finales NBA 2008, les fans votant sur NBA.com constituent le 10e membre du panel.

MVP de la saison régulière
Article détaillé : NBA Most Valuable Player.
Le trophée du MVP est aussi nommé trophée Maurice Podoloff, en honneur au premier président de la NBA de 1946 à 1963. Le vote se fait par un panel de journalistes et récompense le joueur qui a le plus contribué au succès de son équipe : en plus de la performance individuelle, les résultats de l'équipe sont pris en compte par les journalistes dans l'attribution du trophée.

Entraîneur de l'année
Article détaillé : NBA Coach of the Year.
Le trophée Red Auerbach (en hommage à l'entraîneur de la dynastie des Celtics de Boston qui a remporté huit titres d'affilée) d'entraîneur NBA de l'année récompense le meilleur entraîneur de la saison. En général, n’est pas récompensé l’entraîneur qui a obtenu le meilleur bilan de la saison régulière, mais celui qui a obtenu les meilleurs résultats par rapport aux ressources qu’il avait à disposition. Doc Rivers a ainsi été nommé entraîneur de l’année en 1999-2000 alors que son équipe n’a même pas participé aux play-offs. Néanmoins, le bilan de 41 victoires pour 41 défaites a surpassé toutes les attentes d’une équipe qui, sur le papier, semblait condamnée à la dernière place de la ligue.

Meilleur défenseur de l’année
Article détaillé : NBA Defensive Player of the Year.
Le titre de meilleur défenseur de l'année (Defensive Player of the Year) récompense le meilleur défenseur de la saison régulière. Les catégories statistiques les plus influentes pour ce titre sont les interceptions, les contres et les rebonds défensifs. La remise du titre se fait à travers un vote de 125 journalistes de la presse et de la télévision nord-américaine. Chaque journaliste nomme 3 joueurs : le premier recevant 5 points, le second 3 points et le troisième 1 point.
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
6e homme de l’année
Article détaillé : NBA Sixth Man of the Year.
Le trophée de sixième homme de l'année (Sixth Man Award) est destiné au meilleur joueur ayant joué moins de 50 % de ses matchs dans le cinq de départ.

Joueur ayant le plus progressé
Article détaillé : NBA Most Improved Player.
Le titre de joueur ayant le plus progressé (Most Improved Player) récompense le joueur ayant le plus progressé par rapport à l’année précédente, sur la base de ses statistiques individuelles. L’élection se fait à travers un vote de 123 journalistes de la presse et de la télévision nord-américaine. Chaque journaliste nomme 3 joueurs : le premier recevant 5 points, le second 3 points et le troisième 1 point.

Rookie de l’année
Article détaillé : NBA Rookie of the Year.
Le trophée de rookie de l’année est remis au meilleur joueur disputant sa première saison en NBA. Il fut remis pour la première fois à la fin de la saison 1952-1953. Le vainqueur reçoit le trophée Eddie Gottlieb.

NBA Sportsmanship Award
Article détaillé : NBA Sportsmanship Award.
Le trophée de NBA Sportsmanship est décerné au joueur qui « représente le mieux les valeurs sportives sur le terrain, le comportement éthique, le fair-play et l'intégrité ». L'élection se fait à la suite de la désignation par chaque équipe NBA de l'un de ses joueurs, puis un joueur de chaque division est nommé par le panel des vainqueurs de ce trophée. L'ensemble des joueurs NBA participent ensuite au vote pour désigner le lauréat. Celui-ci reçoit alors le trophée Joe Dumars. Il est attribué depuis la saison 1995-1996.

J. Walter Kennedy Citizenship Award
Article détaillé : J. Walter Kennedy Sportsmanship Award.
Le trophée J. Walter Kennedy Citizenship est décerné au joueur ou à l'entraîneur NBA pour « services exceptionnels rendus et dévouement à la communauté » et est présenté par la Professionnal Basketball Writers Association. Ce trophée porte le nom de l'ancien commissaire de la NBA Walter Kennedy. Il est remis depuis la saison 1974-1975.

Twyman-Stokes Teammate of the Year Award
Article détaillé : Twyman-Stokes Teammate of the Year Award.
Le trophée Twyman-Stokes Teammate of the Year est décerné au « coéquipier idéal » qui illustre « un jeu altruiste, un leadership sur et en dehors du terrain, un mentor et un modèle pour d'autres joueurs et l’implication et le dévouement pour son équipe 21 ». Cette récompense porte les noms de Jack Twyman et de Maurice Stokes. Elle est remise depuis la saison 2012-2013.
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Dirigeant de l'année
Article détaillé : NBA Executive of the Year.
Le trophée de NBA Executive of the Year est remis au meilleur « General Manager » de la ligue. Contrairement aux autres trophées attribués par la NBA, ce trophée est décerné par The Sporting News, mais est reconnu officiellement par la ligue. Ce sont les General Manager des 30 équipes de la ligue qui élisent le lauréat. Ce trophée existe depuis la saison 1972-1973.

Équipe-type
Article détaillé : All-NBA Team.
À la fin de chaque saison, trois équipes-types sont constituées22 (All-NBA First Team, All-NBA Second Team, All-NBA Third Team). Un joueur reçoit 5 points pour un vote dans la première équipe, 3 points pour un vote dans la deuxième équipe et 1 point pour un vote dans la troisième équipe. Chaque équipe doit être constituée de deux arrières, deux ailiers et un pivot. Les joueurs ayant obtenu le plus de suffrages à leur poste respectif (les deux premiers pour les arrières et les ailiers, le premier pour le poste de pivot) sont élus dans la première équipe, puis les suivants dans la deuxième équipe et les cinq suivants dans la troisième équipe. Les équipes-types ont été élues depuis la saison inaugurale de la NBA en 1946-1947 ; la All-NBA Third Team étant désignée depuis la saison 1988-1989. Le panel de votants est constitué par 129 journalistes de l'agence Associated Press.

Équipe-type défensive
Article détaillé : NBA All-Defensive Team.
L'équipe-type défensive (NBA All-Defensive Team)23 est une distinction annuelle attribuée aux meilleurs joueurs défensifs de la NBA durant la saison régulière. Cette distinction existe depuis la saison 1968-1969. Le vote est effectué par les 30 entraîneurs de la NBA, ceux-ci ne pouvant pas voter pour les joueurs de leur propre équipe. Dix joueurs sont distingués, composant une NBA All-Defensive First Team et une NBA All-Defensive Second Team. Les joueurs reçoivent 2 points pour un vote dans la première équipe-type et 1 point dans la seconde équipe-type. Les cinq joueurs obtenant le plus de suffrages composent la première équipe-type défensive et les cinq suivants composent la seconde équipe. S'il y a égalité, l'équipe peut éventuellement comprendre 6 joueurs, comme cela a pu se passer lors de la saison 2005-2006 avec Jason Kidd et Kobe Bryant. Il n'y a pas de respect exigé quant au poste des joueurs.

Équipe-type rookie
Article détaillé : NBA All-Rookie Team.
L'équipe-type rookie (NBA All-Rookie Team)24 est une distinction annuelle attribué depuis la saison 1962-1963. Jusqu'à la saison 1987-1988, il n'y avait qu'une seule équipe nommée, puis deux équipes le sont depuis la saison 1988-1989 (All-Rookie First Team et All-Rookie Second Team). Ces équipes sont composées des meilleurs joueurs effectuant leur première saison en NBA.

Source : Wikipedia
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Les équipes
La BAA originale compte 11 équipes pour la saison 1946-1947. Après de nombreuses extensions, réductions et déménagements, la NBA a aujourd'hui 30 franchises dans ses rangs (29 aux États-Unis et une au Canada).
Les Celtics de Boston sont la franchise la plus titrée, avec 17 trophées à leur actif. Viennent ensuite les Lakers de Los Angeles avec 16 titres (11 à Los Angeles et 5 à Minneapolis) et les Bulls de Chicago avec 6 titres (tous remportés sur une période de 8 ans durant les années 1990).
Les Spurs de San Antonio sont l'actuel tenant du titre de champion NBA. Depuis la saison 2004-2005, la ligue est divisée en deux conférences, chacune contenant trois divisions de cinq équipes.

equipesNBA.png


Les anciennes franchises

Packers d'Anderson 1949-1950
Bullets de Baltimore 1947-1955
Stags de Chicago 1946-1950
Rebels de Cleveland 1946-1947
Nuggets de Denver (originaux) 1949-1950
Falcons de Détroit 1946-1947
Jets d'Indianapolis 1948-1949
Olympians d'Indianapolis 1949-1953
Ironmen de Pittsburgh 1946-1947
Steamrollers de Providence 1946-1949
Bombers de Saint-Louis 1946-1950
Redskins de Sheboygan 1949-1950
Huskies de Toronto 1946-1947
Capitols de Washington 1946-1951
Hawks de Waterloo 1949-1950​
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Les joueurs
Durant la saison régulière, chaque équipe a sous contrat 12 joueurs au minimum et 15 joueurs au maximum (roster). Ce chiffre peut être dépassé pendant l'intersaison, mais doit être ramené à 15 pour le premier jour de la saison régulière. 12 joueurs au maximum peuvent figurer sur la feuille de match, les autres étant placés sur la liste inactive.

La liste inactive a été créé lors de la saison 2005-2006. Auparavant les joueurs étaient placés sur une liste des blessés, qu'ils le soient réellement ou non. Les joueurs inscrits sur cette liste ne pouvaient pas figurer sur une feuille de match pour une durée minimum de cinq rencontres.

Déroulement de la saison


Les Milwaukee Bucks face aux Charlotte Bobcats lors d'un match de saison régulière.
Les équipes se regroupent pour les camps d'entraînement (trainings camps) durant le mois d'octobre. Ces camps permettent aux entraîneurs d'évaluer leurs joueurs (en particulier les rookies), de préparer la saison régulière et de superviser les autres équipes afin de recenser leurs forces et faiblesses. Une série de matches de pré-saison se déroule dans la foulée, afin de mettre en place les systèmes de jeu. Une cérémonie, qui marque le coup d'envoi de la saison, a lieu à la fin du mois d'octobre avec la remise des bagues de champions à l'équipe ayant remporté le titre la saison précédente. La saison régulière débute alors, au début du mois de novembre et se termine vers la fin du mois d'avril ; les différentes distinctions individuelles sont alors décernées, puis les playoffs commencent dans la foulée pour se terminer vers la mi-juin par les Finales NBA. Chaque équipe dispute 82 matchs en saison régulière. Les adversaires affrontés dépendent de la division dans laquelle l'équipe se trouve. En effet, chaque équipe doit disputer en saison régulière 4 rencontres contre les équipes de sa division (16 matchs), 3 ou 4 rencontres contre chaque équipe des autres divisions de la même Conférence (36 matchs), et 2 contre chaque équipe de l'autre Conférence (30 matchs).

Pour départager les équipes différents critères sont appliqués19.

Au mois de février, la saison s'interrompt pour un week-end, le temps du NBA All Star Week End, qui est un événement réunissant les meilleurs joueurs de la saison en cours et l'occasion de privilégier le spectacle. Le moment phare de ce week-end est évidemment le All-Star Game, qui voit s'affronter les meilleurs joueurs de laConférence Est et de la Conférence Ouest. Le cinq majeur est choisi par vote des fans à travers le monde entier (qui peuvent voter sur Internet), tandis que les sept réservistes sont sélectionnés par les entraîneurs de la ligue. Ces équipes sont dirigées par les entraîneurs des équipes ayant le meilleur pourcentage de victoires dans chaque conférence quelques jours avant le All-Star Weekend. Un même entraîneur ne peut exercer cette fonction deux années consécutives.
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Les playoffs
Article détaillé : Playoffs NBA.
À la fin de la saison régulière, au mois de mai et de juin, les 16 meilleures équipes (8 par Conférence) s'affrontent en playoffs. Dans chaque Conférence, les quatre premières places sont attribuées aux trois vainqueurs de division et à l'équipe ayant obtenu le plus de victoires en saison régulière sans être vainqueur de sa division. Les 4 autres équipes sont qualifiées en fonction du nombre de victoires obtenues en saison régulière.

Le premier tour des playoffs ne porte pas de nom particulier, le deuxième tour des play-offs est appelé demi-finale de conférence et le troisième tour, finale de conférence. La série finale désignant le champion NBA et qui voit s'affronter les champions des Conférences Est et Ouest se nomme Finales NBA.

Au premier tour, l'équipe classée numéro 1 affronte l'équipe classée numéro 8, la numéro 2 la 7, la 3 la 6 et la 4 la 5. En demi-finale de conférence, l'équipe vainqueur du match entre la numéro 1 et la numéro 8 rencontre l'équipe vainqueur du match entre la numéro 4 et la numéro 5 et l'équipe vainqueur du match entre la numéro 2 et la numéro 7 rencontre l'équipe vainqueur du match entre la numéro 3 et la numéro 6. Les vainqueurs des demi-finales de conférence s'affrontent en finale de conférence. Les deux équipes ayant remporté la finale de leur conférence respective (Est et Ouest) sont nommées championnes de conférence et se rencontrent ensuite pour une série déterminant le champion NBA.

Chaque série de playoffs se déroule au meilleur des 7 matchs, la première équipe à 4 victoires passant au tour suivant. Ainsi, 2 matchs sont joués à domicile, suivis de 2 matchs à l'extérieur (+ 1 match à domicile, 1 match à l'extérieur et le dernier match à domicile, si nécessaire (format 2-2-1-1-1). Dans chaque série, l'avantage du terrain est attribué à l'équipe ayant le plus de victoires quel que soit son classement à l'issue de la saison régulière.

Chaque équipe doit annoncer l'effectif qu'elle a retenu pour les playoffs avant que ceux-ci ne démarrent et il ne peut plus être modifié avant que le champion soit connu, sauf blessures de joueurs.
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Finales NBA
Article détaillé : Finales NBA.
Les Finales NBA concluent les playoffs, par l'affrontement entre le champion de la Conférence Est et le champion de la Conférence Ouest au mois de juin. Le vainqueur des Finales est désigné champion NBA. Cette série se joue dans le format « 2-2-1-1-1 », l'avantage du terrain étant donné à l'équipe ayant le meilleur bilan en saison régulière. Les champions reçoivent le trophée Larry O'Brien.

La draft
Article détaillé : Draft NBA.
La draft est un événement annuel organisé par la NBA au mois de juin, à l'issue de la saison. Les 30 équipes se réunissent à New York sous la houlette du commissaire de la NBA et choisissent chacune deux joueurs lors de deux tours de sélection parmi des joueurs issus de l'université, du lycée ou de l'étranger. C'est le principal pont d'entrée des joueurs dans la ligue.
 

Susanoo

Adminactif
Administrateur
Messages
12,133
Score de réaction
10,134
Points
113
Le plafond salarial (Salary cap)
Pour éviter la suprématie des équipes les plus riches (à l'image des Celtics de Boston et de leurs 8 titres consécutifs dans les années 1960), la ligue a instauré un plafond salarial qui empêche les équipes de dépasser une masse salariale fixée par la NBA.

Le système est très complexe et comprend de nombreuses exceptions :

  • Une fois que l'équipe a dépassé le plafond salarial, elle n'a le droit de faire signer que des agents libres au minimum salarial et les rookies qu'elle a sélectionnés lors de la draft ;
  • Chaque équipe dispose également du Low Level Exception (LLE) et du Mid Level Exception (MLE), mettant à disposition respectivement 1M $ et 5M $ afin de faire signer un ou plusieurs joueurs sans tenir compte de la masse salariale ;
  • La Larry Bird exception permet à une équipe de prolonger le contrat d'un joueur sans tenir compte de la contrainte du plafond salarial. Cette exception a été instaurée lors de la reconduction de Larry Bird aux Celtics de Boston.
De plus, les contrats des joueurs sont protégés : si un joueur est licencié avant la fin de son contrat, il touchera le montant restant de son salaire (contrairement, par exemple, à la NFL), et sa masse salariale continuera alors de peser sur l'équipe jusqu'à la fin de son contrat.

Les équipes sont contraintes de respecter une masse salariale minimale. Il existe au-delà du salary cap un autre plafond sur la masse salariale, beaucoup plus contraignant : si la masse salariale du club dépasse 61,7 millions de dollars, la somme au-delà de ce palier sera taxée à 100 % (pour un dollar versé, le club paie un dollar de taxe). Cette taxe est appelée la Luxury tax.

Source : Wikipedia
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses