Mystake

Le guide du débutant

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Adminactif
Administrateur
Superviseur
Modérateur
Vétéran
Messages
12,835
Score de réaction
10,859
Points
113
Je vais commencer par un point importantissime : les jeux d'argent peuvent être dangereux, ne pariez QUE ce que vous n'avez pas besoin. Nous y reviendrons. Si vous avez des problèmes avec les jeux d'argent, faites-vous aider.

Aussi, si vous n'êtes pas prêt d'écouter à la lettre ces recommandations, passez votre chemin.

A mon sens, le parieur sportif a deux qualités fondamentales : la discipline et la discipline. Sans discipline, vous n'y arriverez pas.

Quelles sont les compétences du parieur sportifs ?

  • Il doit connaitre les sports sur lesquels il parie
  • Il doit avoir des bases sur les calculs mathématiques. Si vous ne savez pas calculer un pourcentage ou si vous ignorez ce qu'est une probabilité, apprenez avant de commencer.
Rentrons dans le vif du sujet, et procédons par étape.

La prise de paris sportifs se passe soit online chez les bookmakers agrémentés par l'ARJEL, notre chère autorité de régulation des jeux en ligne qui ponctionne notre argent, soit en dur au tabac chez PMU ou FDJ qui profitent d'un monopole d'Etat pour vivre. Sinon, il est fort à parier qu'ils ne seraient plus là.

Il existe 3 types de bookmakers :

  1. Le bookmaker à cotes fixes : On ne trouve plus que ca pour les paris sportifs en France. Quand vous prenez la cote, même si celle-ci fluctue, votre prise de cote est conservée.
  2. Le bookmaker à cotes mutualisées : On l'avait avant chez France Pari qui a revu se copie. Quand vous prenez la cote, celle-ci va continuer à évoluer dans le temps et vous ne saurez qu'à la fermeture du marché quelle est la cote réelle. C'est ce qui se passe pour les chevaux. Rappelons que PMU signifie Paris Mutuel Urbain.
  3. Le bookmaker Betting Exchange : je développerai ce type de bookmaker avec les francophones de l'étranger car ce n'est pas autorisé en France aujourd'hui, ces opérateurs ne voulant pas demander d'agrément à l'ARJEL
Vous l'avez compris, on ne va s’intéresser qu'aux bookmakers à cotes fixes.

Mais qu'est ce qu'une cote ?

Il existe plusieurs formats de cotes :

  • Format américain : -200
  • Format anglais : 1/2
  • Format européen : 1.5
  • Formats asiatiques : Je n'ai jamais utilisé ce format
Je ne vais présenter que le format européen, et je reste à disposition pour expliquer les formats US et UK si certains parient avec ces formats là.

Voici les formules pour connaitre notre gain total puis notre gain net :
Gain total = Mise x Cote
Gain net = Mise x (Cote - 1) = Mise x Cote - Mise
Si notre mise est de 100€ à une cote européenne de 1.50 :
Gain total = 100€ x 1.50 = 150€
Gain net = 100€ x 0.5 = 100€ x 1.5 - 100€ = 50€​
Pour parier, vous devez soit ouvrir un compte chez un bookmaker on line, soit faire le pari en dur.
Quand vous allez ouvrir le compte chez le bookmaker online, il va vous demander d'envoyer une carte d'identité, une facture justifiant de votre domicile et un RIB. Quelques jours plus tard, vous recevrez par courrier un code de validation pour finaliser l'inscription chez le bookmaker.

Vous avez plusieurs solutions pour déposer chez le bookmaker :

  • Cartes prépayées : je déconseille totalement car beaucoup de frais pour pas grand chose
  • Cartes bleues : la plupart du temps sans frais. Instantané
  • Le virement bancaire : gratuit, sauf si votre banque prend des frais. Cela demande 3 jours ouvrés en moyenne
  • Skrill : Moneybooker pour les ancien, il s'agit d'un portefeuille électronique. Très simple à utiliser quand on a plusieurs comptes bookmaker mais qui a perdu de son intérêt, nous allons le voir.
Vous n'avez enfin qu'une solution pour retirer vos gains potentiels : le virement. C'est la raison pour laquelle Moneybooker a perdu de son intérêt. Nous retirions auparavant sur Moneybooker et nous alimentions d'autres bookmakers. L'argent des paris sportifs ne se mélangeait pas avec l'argent du foyer. Meilleur gestion. Mais l'ARJEL, en voulant protéger les joueurs, oblige le virement bancaire. Comptez plusieurs jours ouvrés pour la transaction.

Attention à l'ouverture chez le bookmakers : certains imposent des minimums de dépôts et retraits. Ne vous fiez pas trop également aux bonus de bienvenue ou lisez les conditions du bonnus attentivement. Certains bookmaker vous imposent de miser par exemple 3 fois le bonus sur des cotes > 3 en 3 semaines. Ca reste un exemple.

Bon, a ce stade, on a réglé tout l'administratif. Il faut vous poser maintenant une question fondamentale : combien d'argent vais-je déposer ?

Vous devez absolument arbitrer une somme d'argent que vous considérerez comme déjà perdue ! Sachez qu'en France, le taux de retour joueur est de 85% en moyenne. Donc vous allez perdre de l'argent, il faut l'assimiler et l'accepter ! Dans le meilleur des cas, vous serez à l'équilibre et dans des cas exceptionnels, vous gagnerez un peu d'argent. Mais ne nous voilons pas la face. Quand vous gagnerez, si vous gagnez un jour, le bookmaker limitera vos mises s'il prend trop de risque. A moins que vos mises ne l'arrange pour équilibrer son marché. Beaucoup trop de conditions sont à réunir, donc ne comptez pas gagner.

Cette somme d'argent (bankroll) vous regarde. Elle ne doit ni servir à payer le loyer, ni prendre la place du cadeau que vous feriez à votre enfant. Dites-vous bien que cet argent est perdu. Répartissez ensuite cette somme chez les différents bookmakers. Personnellement, j'ai 9 bookmakers :

  • Bookmaker 1
  • Bookmaker 2
  • Bookmaker 3
  • ...
  • Bookmaker 8
  • Banque
Mon bookmaker "Banque" est un bookmaker fictif ou je mets le surplus de ma bankroll pour ne pas trop avoir d'argent sur mes comptes en ligne.

Résumons : nous avons ouvert et validés plusieurs comptes, nous avons définis notre bankroll. Que manque t'il ? A oui, on va pouvoir parier.

Sélectionnez bien vos rencontres, analysez les parfaitement et faites votre choix. Combien allons-nous miser ?
JAMAIS PLUS DE 5% DE NOTRE BANKROLL
C'est une règle absolue. On mise entre 0.50 et 5% de notre bankroll. Ma mise moyenne est de 2.50%

Vous pouvez adapter votre mise à un indice de fiabilité (Fiab) :
Fiab 1/5 : 1%
Fiab 2/5 : 2%
Fiab 3/5 : 3%
Fiab 4/5 : 4%
Fiab 5/5 : 5%​
Ne tombez jamais dans le panneau, il n'y a jamais rien de joué à l'avance. Il n'y a rien de "safe". Il n'y a que des fiabilités.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
Haut